• A vous les jeunes : filles et garçons Des réalités qui vous concernent en premier lieu

     

    Des chiffres puisés des rapports statistiques concernant notre République …

    Des comparaisons par rapport au passé pour mieux suivre l’évolution en cours  …

    Des comparaisons selon le sexe pour découvrir les secteurs où il y a des blocages et des problèmes de société…

    Des tableaux qui constituent un diagnostic social.

    Dans un seul but: connaitre les faits à partir de réalités chiffrées.

    Constater les points faibles afin de rectifier là où cela s’avère essentiel.

    Il n’est nullement l’intention d’établir des comparaisons pour dénigrer ou pour faire du racisme sexuel. Bien au contraire.

    Garçons et filles ; hommes et femmes, c’est ensemble que nous avons à vivre en société.

    C’est ensemble que nous avons à construire le présent.

    C’est planifier notre avenir en vue du progrès de tous.

    Prenons connaissance de notre cv national.

    Nous pourrons alors mieux percevoir ce qui doit être amélioré dans cette deuxième décennie de notre XXème siècle.

    Passons donc en revue les domaines de la société mauricienne actuelle :

    1. Dans le monde scolaire mauricien : les filles aux premiers rangs
    2. Dans le monde du travail : les femmes minoritaires sur plusieurs plans.
    3. Hommes/ femmes en politique et dans les postes de responsabilité.
    4. Familles et divorces : la vie des enfants basculant avec la rupture de la cellule familiale.
    5. Problèmes impliquant jeunes, police et judiciaire.
    6. Des jeunes sont parfois des victimes; parfois des agresseurs.
    7. Problèmes de santé chez les jeunes
    8. Les hommes au hit parade des problèmes de société.
    9. Quel avenir nos jeunes vont-ils léguer à notre pays ?
    10. Un passé où notre pays a été souvent à l’avant-garde…

    … A vous les jeunes de continuer à lui écrire une belle histoire positive

     

    Cette série d’articles autour de tableaux statistiques permettra de mieux cerner le vécu de notre population mauricienne.

    Il est important de savoir les faits pour mieux cibler les problèmes et leur trouver des solutions.

    Ces articles sont surtout destinés aux jeunes de notre société pour qu’ils soient au courant de l’histoire du pays qu’ils sont en train d’écrire et voient ensemble, filles et garçons, comment parvenir à en faire un bilan positif.

    Nous, les adultes, découvrirons mieux leurs réalités de vie à partir des chiffres compilés et deciderons , en connaissance de cause, de l’exemple que nous leur laissons.

    Chiffres et tableaux cités sont largement puisés des rapports Gender Statistics, 2015 & Crime, Justice and Security Statistics de 2016.

     

    1. Dans le monde scolaire mauricien :

    Les filles aux premiers rangs

    En 2015, le taux de réussite des filles en CPE est de 81% alors que les garçons n’obtiennent que 68% de succès. En 2016, les résultats sont les suivants : les filles 81.49% et les 72.51%

    Il y a donc plus de filles, soit 97% qui accèdent au secondaire, alors que les garçons ne sont que 95%.

    Réussite scolaire

     

    Garçons

    Taux de réussite

    Filles

    Taux de réussite

     

    2015

    2016

    2015

    2016

    Réussite au CPE

    68 %

    72.51

    81%

    81.49

    Arrêtent le parcours scolaire

    4 %

     

    2 %

     

    Entrent au secondaire

    95%

     

    97%

     

    Réussite aux examens de HSC

    72.0

     

    77.8

     

    P 11 Gender Statistics 2015

     

     

    De plus les filles continuent leur parcours secondaire de façon plus positive que les garçons : leur taux est de 2% pour celles qui quittent l’école avant l’obtention d’un diplôme, alors que celui des garçons est de 4%.

    Leur parcours plus positif se reflète systématiquement tous les ans dans les résultats même si ceux des dernières années en H.S.C, sont moins positifs qu’en 2010

    Taux de réussite en HSC

     

    2010

    2011

    2012

    2013

    2014

    2015

    Filles

    81.7

    82.3

    82.2

    80.8

    79.1

    77.8

    Garçons

    73.7

    75.3

    74.8

    73.9

    70.0

    72.0

    P. 12 Gender Statistics 2015

    Ne peuvent accéder aux études tertiaires que ceux qui ont réussi au secondaire. Les universités et grandes écoles se multiplient à Maurice et offrent même accès aux étudiants étrangers, surtout à ceux venant d’Afrique. Les chiffres révèlent une fois de plus qu’il y a quelque 18,800 étudiantes et 15 300 étudiants inscrits pour les études supérieures

    Mauriciens en études tertiaires à Maurice

     

    Filles

    Garçons

    Total

    Mauriciens en Bachelor of Arts à Maurice

    11,568

    8,910

     

    Mauriciens en Masters à Maurice

    1,734

    1,520

     

    Autres cours professionnels

    5 515

    4, 876

     

    Mauriciens en études tertiaires à Maurice

    18 817

    15,306

    34 123

    Table10 P. 13 Gender Statistics 2015

     

    Mauriciens en études tertiaires à Maurice et à l’étranger en 2014

     

    Filles

    %

    Garçons

    %

     

    Mauriciens en études tertiaires à Maurice

    18 817

     

    15 306

     

     

    Mauriciens en études tertiaires à l’étranger

    9 464

     

    7 021

     

     

    Total Mauriciens en études tertiaires

    28,281

    56

    22,327

    46

    50,608

    P. 12 Gender Statistics 2015

     

     

    2.Dans le monde du travail

    Les femmes minoritaires sur plusieurs plans

    Dans notre République, en 2015, chez les plus de 16 ans, 584 600 Mauriciens se trouvent dans le monde du travail.

    Ils sont répartis comme suit :

    353,300 hommes, soit 75%

    231, 300 femmes, soit 47%

    75 % des hommes en âge de travailler sont dans le monde du travail, alors que seulement 47% des femmes en âge de travailler sont au travail pour un salaire. Les hommes sont donc majoritaires, toutefois les femmes dans le groupe d’âge de 25 à 29 ans ont connu une croissance accrue dans le monde du travail au cours des dernières années.

    Que font celles qui ne travaillent pas de leur temps libre et de leurs compétences ? Quel engagement pour un travail social. Se décident-elles de s’investir et d aider à construire une Ile Maurice plus solidaire ?

    Activité économique des plus de 16 ans

    Hommes

    Femmes

    Total

    Dans le monde du travail

    353,300

    231,300

    584,600

    Le secteur tertiaire du travail regroupant commerce, transport, santé, éducation, habitat et autres industries de service regroupe 61 % des hommes et 77% des femmes au travail.

    Le secteur secondaire regroupant industrie, électricité, eau et construction regroupe 1/3 d’hommes et 1/6 de femmes.

    Le secteur primaire regroupant agriculture, activités minières (exploitation des roches, sel, préparation du ciment) regroupe 9% d’hommes et 6% de femmes.

    Distribution des personnes salariées en 2015

     

    Hommes

    %

    Femmes

    %

    Employeurs (patrons)

     

    5.4

     

    1.7

    Travailleurs à leur propre compte

     

    17.5

     

    9.7

    Employés

     

    76.6

     

    83.9

    Contribuent au travail en famille

     

    1.0

     

    4.7

    Total

     

    100.0

     

    100.0

    Tableau 11 p.16 distribution (% des personnes employées selon statut et sexe en 2015)

    22.9 % des hommes au travail sont des employeurs, des patrons ou des self-employed, alors que seulement 11.4% des femmes au travail se retrouvent dans cette catégorie des mieux rétribués.

    La majorité des femmes au travail - 83.9 % - se retrouvent dans la section des employés, alors que 76.6 % des hommes au travail se retrouvent dans cette catégorie.

    17.5% des hommes sont des travailleurs à leur propre compte alors que les femmes ne constituent que 9.7% de cette catégorie

    Les femmes assurent une moyenne de 35.2% heures de travail alors que les hommes en assurent 41.1 %.

    Chômage en 2015: 58% des chômeurs sont des femmes

     

    Hommes

    %

    Femmes

    %

    Nombre total de chômeurs

    19 500

    5.5

    26 800

    11.6

    Détenant un certificate de CPE

     

    5.1

     

    5.2

    Chômeurs détenant certificat de Senior

     

    13.8

     

    16.4

    Chômeurs détenant certificat de HSC& GCE

     

    13.8

     

    17.2

    Tertiaire

     

    17.4

     

    20.9%

    Tableau 12, page 17.   Gender Statistics

     

    Le taux le plus élevé pour les femmes au chômage se trouve parmi les moins de 25 ans

    Les femmes sans emploi possédaient des qualifications plus élevées que les hommes. Elles détenaient leur diplôme de Senior ou plus alors que 45% des hommes avaient un certificat du même ordre.

     

    Moyenne des salaires mensuels dans le monde du travail en 2015

     

    Hommes

    Femmes

    Managers, professionnels techniciens et autres professionnels

    41,400

    28,900

    Dans les bureaux

    21,700

    17,500

    Dans les services et les ventes

    18,300

    10,100

    Ouvriers ayant des qualifications

    13,400

    7,100

    Employés non qualifiés

    13,800

    6,400

    Moyenne des salaires

    21,200

    15,600

    Tableau 13 p.18. Moyenne des salaires mensuels en Rs. en 2015 distribution (% des personnes salariées selon statut et sexe en 2015).

    Le tableau établissant la comparaison des salaires révèle qu’à tous les niveaux du monde du travail, les femmes touchent un salaire inférieur à celui d’un homme. En moyenne, cela donne les écarts suivants, un homme reçoit un salaire de Rs. 21,200 alors que celui de la femme est de Rs.15 600.

     

     


    3. Hommes et femmes en politique et dans les postes de responsabilité.

    Le tableau qui suit dévoile que le nombre de femmes siégeant au Parlement a sérieusement régressé aux élections de 2014. De seulement 4 femmes en l’an 2000 il y avait eu une progression de 12 femmes députées en 2005 et de 13 en 2010. Voici que les élections de 2016 les ont ramenées au nombre de seulement 8. Le choix de la population mauricienne aux élections de 2014 s’est donc porté pour un total de 8 femmes et de 62 hommes au Parlement.

    Députés et parlementaires

    Députés à l’Assemblée Nationale

     

    2000

    2005

    2010

    2014

    Hommes

    66

    58

    56

    62

    Femmes

    4

    12

    13

    8

    Total

    70

    70

    69

    70

    P. 20 Gender Statistics 2015

    Dans le monde du travail

    Le nombre de femmes dans des postes de responsabilité dans le Service Civil est passé de 80  en l’an 2000 à 240 en 2014 ; soit une augmentation de 23 % à 40 %, entre l’an 2000 et 2014. Des fonctions importantes sont donc confiées à des femmes bien qualifiées pouvant assumer la prise en charge de décisions et de planification pour le progrès du pays.

    Postes de responsabilité dans le Service Civil

     

    2000

    2005

    2010

    2014

     

    Nombre

    %

    Nombre

    %

    Nombre

    %

    Nombre

    %

    Hommes

    266

    76.9

    210

    65.0

    284

    60.7

    359

    59.9

    Femmes

    80

    23.1

    113

    35.0

    184

    39.3

    240

    40.1

    Total

    346

    100.0

    323

    100.0

    468

    100.0

    599

    100.0

    P. 20  Gender Statistics 2015

     

    Il y a toutefois un écart de salaires dans le secteur privé du monde du travail car comme publié dans le dernier article, le relevé des chiffres dénote qu’un homme dans un poste de responsabilité touche quelque Rs. 41,000 alors qu’une femme obtient quelque Rs. 30 000.

     

    4. Familles et divorces

    La vie des enfants bascule avec la rupture de la cellule familiale

    Hommes et femmes se marient maintenant à un âge plus avancé.  La moyenne d’âge du mariage des femmes est passée de 24 ans en 1990 à 27 ans en 2015 alors que pour les hommes la moyenne est passée de 27 ans à 30 ans. Toutefois le nombre de divorces augmente.

    1584 cas en 2013

    2 262 cas en 2014

    2 161 divorces ont été prononcés par la Cour Suprême en 2015.

    En voici les détails :

    3 divorces ont été prononcés avant la première année de mariage

    165 divorces entre 1 - 3 ans de mariage

    247 divorces entre 3 - 5 ans de mariage

    572 divorces entre 5 -10 ans

    471 divorces entre 10 -15 ans

    515 divorces entre 15 et 25 ans de mariage

    188 divorces après plus de 25 ans de mariage

    Divorces selon la durée du mariage en 2015

    Durée du mariage

    Nombre d’années

    %

    Moins d’un an

    3

    0.1

    1-3 ans

    165

    7.6

    3-5

    247

    11.4

    5-10

    572

    26.5

    10-15

    471

    21.8

    15-25

    515

    23.8

    25 ans ou plus

    188

    8.7

    Total divorces

    2161

    100.0

    p.7 Gender Statistics 2015

           

    Dans les 2 161 cas de divorces en 2015, 2 040 ont été prononcés chez les couples qui avaient 2 enfants ou moins.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tout échec familial a des répercussions sociales et va entraîner des coûts élevés sur le plan

    1. financier (aide aux familles monoparentales),
    2. humain (plus de psychologues pour soigner les cœurs blessés)
    3. social (retard dans les études et blocage dans la vie professionnelle).

    Les divorces fragilisent encore plus les femmes, alors que la présence de leur conjoint leur procure certains avantages et une respectabilité dans la société.

    Quelles campagnes et quel accompagnement pour susciter des couples capables de recréer des liens et recommencer la route ensemble même s’il y a eu des séparations passagères ?

     

    Demandes de divorces

    Demandeur

    2014

    2015

     

    Nombre

    %

    Nombre

    %

    Mari

    617

    27.3

    628

    29.1

    Épouses

    1,118

    49.4

    1011

    46.8

    Les deux ensemble

    527

    23.3

    522

    24.2

    Total

    2 262

    100

    2161

    100

    P.6  Gender Statistics 2015

    Ce sont en majorité les épouses demandent le divorce, bien que dans quelques 25% des cas, c’est mari et femme ensemble qui le demandent.

     

    Avec la séparation des parents, les enfants se retrouvent départagés entre papa et maman, les responsables de garde et jours de visite étant décidés par la Cour qui a pour mission de prendre des décisions en fonction du bien-être de l’enfant.

    544 couples ayant obtenu le divorce en 2015 avaient 2 enfants

    180 couples avaient 3 enfants

    37 couples avaient plus de 4 enfants.

    6 couples avaient 5 enfants ou plus.

     

    Divorces selon le nombre d’enfants dépendants en 2015

     

    Nombre d’enfants

    Nombre

    %

     

    0

    721

    33.4

     

    1

    673

    31.1

     

    2

    544

    25.2

     

    3

    180

    8.3

     

    4

    37

    1.7

     

    5 ou plus

    6

    0.3

     

    Total

    2161

    100

     

    p.7 Gender Statistics 2015

     


     

    Répartition des enfants dans les familles mauriciennes

    Heureusement que 73% des enfants mauriciens vivent avec leurs deux parents, même s’il arrive parfois que des désaccords surgissent et parviennent à être réglés, sans qu’il y ait séparation et divorce.

    Quand un divorce est prononcé, les enfants se retrouvent partagés entre papas et mamans.

    18.5 % des enfants mauriciens de parents divorcés vivent dans des familles monoparentales, avec soit maman, soit papa.

    8.5% des enfants se retrouvent dans des familles recomposées; maman ou papa s’étant remarié. L’enfant du nouveau conjoint, s’il y en a, ayant aussi pu rejoindre la famille recomposée et se trouvant dès lors avec des demi-frères et sœurs à adopter. Il y a aussi la possibilité de l’arrivée d’un autre enfant avec le nouveau conjoint. Autant d’ajustements à établir au mieux afin que la vie en famille ne comporte pas trop de problèmes d’adaptation…

     

     


    5. Problèmes impliquant jeunes, police et judiciaire

    Le rapport Crime, Justice and Security Statistics du 12 aout 2016 donne une vision d’ensemble du travail de la police et du judiciaire.

    Il y a 12 maisons d’arrêt – prisons - dont 11 à Maurice et 1 à Rodrigues , ce qui implique :

    • Un personnel de 1 139 officiers en 2015
    • Des dépenses de Rs. 343 millions (0,6%) des dépenses totales du gouvernement)
    • Chaque détenu coûte quelque Rs. 750 par jour à l’État.

    En 2015 dans nos prisons

    En 2015 il y avait une moyenne de 2 128 prisonniers par jour se répartissant ainsi : 1,986 prisonniers, 118 prisonnières et 24 garçons adolescents.

    Le rapport fournit quelques détails supplémentaires : sur chaque 100 nouveaux prisonniers admis en 2015 ; 97 étaient des hommes et 3 des femmes. 40% de ces nouveaux admis se retrouvaient dans le groupe d’âge des 26-35 ans.

    Ces chiffres révèlent à quel point le monde des hommes est plus à risques que celui des femmes.

    Voici les causes des emprisonnements des 2 218 prisonniers dans les 12 prisons:

    48% pour vol

    32% pour fraude et malhonnêteté.

     9% pour la drogue

     5 % pour agressions

     1% pour offenses sexuelles

    De janvier 2010 au 17 novembre 2016, 44 personnes sont mortes en cellule policière, 35 étaient en détention préventive.

    Les agressions sexuelles : 634 cas en 2014 et 686 cas en 2015

    Des 634 femmes exposées aux agressions sexuelles en 2014, 65 ont été violées.

    Les chiffres se rapportant à l’année 2015 révèlent que sur un total de 686 cas d’agressions sexuelles, les faits suivants  ont été recensés :

    61% de ces cas ont été agressées dans des maisons privées.

    22 % avaient un lien de parenté avec l’agresseur.

    63% sont âgés de moins de 16 ans.

    91%, soit la grande majorité des victimes des délits sexuels, sont des femmes.

     

    Délinquance juvénile

    En 2014, 608 garçons et 78 filles, soit un total de 686 adolescents de 12 à 17 ans de la République de Maurice ont eu des démêlés avec la police et la justice pour mauvaise conduite et divers délits.

    En 2015, 614 garçons et 103 filles du même âge, soit un total de 717 adolescents de 12 à 17 ans ont eu le même genre de problèmes.

    On peut constater que le nombre de filles a sérieusement augmenté en une année passant de 78 à 103.

    3 centres de détention pour les jeunes

    En 2014, il y avait 51 jeunes sur 100 000 qui avait eu des problèmes avec la police et la justice.

    En 2015, il y avait 81 jeunes sur 100 000 qui avait eu des problèmes similaires.

    Un taux de progression en une seule année qui reflète plus d’indiscipline et d’insécurité.

    Le Correctionnal Youth Centre - CYC-, la prison des jeunes garçons est sous la responsabilité du Mauritius Prison Service. Il n’y en a pas de prison correspondante pour les filles qui sont toutes envoyées au RYC.

    En 2015, 82 % des jeunes admis dans le Correctionnal Youth Centres ou Rehabilitation Youth Centre étaient en détention préventive.

    Il y a deux Rehabilitation Youth Centres pour les jeunes âgés de 10 à 17 ans. Ils sont sous la responsabilité du Ministère de la Sécurité Sociale : une pour les filles et l’autre pour les garçons.

    En 2015, ils étaient 100 dans le Centre pour garçons et 113 dans le Centre pour filles ce qui constitue un total de 213 jeunes qui se retrouvent dans ces centres séparés de leurs familles. 33 des 175 jeunes admis en 2015, soit 87%, sont des cas de « child beyond control ».

    Les dépenses de janvier à juin 2015 pour seulement six mois pour l’entretien et l’encadrement par le personnel de ces trois centres se chiffraient ainsi :

    Rs. 27 millions de dépenses comptabilisées pour les Probation Services

    Rs 13 millions au niveau des Youth and Rehabitation Centres.


    6. Problèmes de société

    Des jeunes sont parfois des victimes; parfois des agresseurs

    Les chiffres relevés du rapport Crime, Justice and Security Statistics du 12 aout 2016  permettent de conclure que le Juvenile delinquency rate était de 10,3% pour les garçons et de 1,8 % pour les filles en 2015, ce qui confirme que le monde des adolescents est beaucoup plus à risques pour les garçons. Ce rapport en page 34 porte l’intertitre “Rise in the number of juvenile delinquants” avec le commentaire suivant «  From 2014 to 2015, the juvenile offenders (excluding contraventions) involved in crime and misdemeanours increased by 5% from 686 to 717, due to rises in sexual offenses from 63 to 107 and in assault , from 215 to 257. For the same period, a 15% increase in the juvenile contravened were noted from 1,001 to 1,155.”

     

    Jeunes victimes des offenses en 2014

     

     

    Garcons

    %

    Filles

    Total

     

     

     

     

     

    Homicides

    70

     

    20

    90

     Pas accidentels mais voulus

    21

     

    12

    33

    Agressions

    7,014

     

    5,472

    12,486

    Agressions sexuelles

    56

     

    569

    625

    Dont viols

     

     

    65

    65

    Taux sur une population de 1,000 jeunes en excluant les contraventions

    Gender Statistics 2015 Table 18 p. 22

    Quand les jeunes sont des victimes

    Les adolescents victimes sont plus exposés aux brutalités et attaques alors que les d’adolescentes elles  subissent un plus grand nombre d’agressions sexuelles.

    En 2014, 64% des homicides intentionnés et 56% des attaques concernaient les adolescents, alors que les filles étaient à 91% victimes des agressions sexuelles.

     

    Offenses commises par des jeunes

    Sur un total de 1 687 jeunes : 1 600 garçons et 87 filles ont eu des problèmes de police

    Nombre de jeunes (12-17 ans) ayant commis des actes répréhensibles

    dans la République de Maurice en 2014

     

    Garçons

    Filles

    Total

    Crimes

    154

    17

    171

    Mauvaise conduite

    454

    61

    515

                    Dont prise de drogues

    34

    1

    35

    Crimes

    154

    17

    171

    Contraventions *(par les caméras non inclus)

    992

    9

    1001

    Total

    1 600

    87

    1687

    Taux de délinquance juvénile (jeunes de 12-17 ans)*

     

    10.2

    1.3

    5.8

    Le terme crime se définit comme suit : offences punishable by (a) penal servitude and (b) fine exceeding 5,000 rupees.

    Gender Statistics 2016.Tableau 19  page 23

    De janvier à juin 2015, les dépenses de l’État associées à l’encadrement des jeunes faisant face à des problèmes de société et ayant été détachés de leurs familles sont comme suit :

    • Rs 27 millions de dépenses comptabilisées dans les Probation Services
    • Rs 13 millions au niveau des Youth and Rehabilitation Centres.

    Monique Dinan


     

    22/01/2017 Monique DINAN