• Saint Valentin 2018 La fidélité : un trésor à redécouvrir

    Tout ce début de février a vu s’égrener sur  le thème de l’amour, à travers la publicité,  pour encourager l’achat de cadeaux pour rendre les amoureux heureux.

    Tant mieux si l’amour se dit, se prouve et grandit.

    Tant mieux si le 14 février reste une date à ne pas oublier pour célébrer avec des mots, des cadeaux et des sorties une déclaration d’amour qui réchauffe le cœur et embellit les visages. Cela vient donner un nouveau souffle à l’amour conjugal trop souvent assoupi ou faciliter une déclaration à quelqu’un qui nous attire.

    L’infidélité : une autre réalité

    L’infidélité comporte des gestes, des indiscrétions, des commérages et des situations  qui sont causes de beaucoup de souffrances et de violence.

    Ne retenons que seulement deux titres de journaux du mois de janvier pour démontrer les séquelles de l’infidélité.

    Mari et femme  écopent de 27 ans de prison pour un meurtre à Surinam en janvier 2010. Motif  « il tombe sur son épouse en pleins ébats dans la chambre conjugale. » (L’Express 27 janvier 2018)

     « Il tue son père à cause d’une liaison extra conjugale que l’ex-caporal aurait entretenue avec une voisine.» (Le Défi Plus 27 janvier - 2 février 2018)

    Ce n’est que le sommet de l’iceberg.

     

    Un souhait en ce jubilé d’or de notre pays

    Remettre le mot fidélité à  la une serait un magnifique cadeau à faire à notre pays en son 50ème anniversaire. Ce serait lui assurer des familles plus stables avec moins de divorces et d’agressivité, avec des enfants mieux encadrés et moins blessés dans leurs sentiments                

    Trop nombreux sont ceux qui ont été écorchés vifs dans leur cœur, leur porte-monnaie et leur réputation à cause d’une infidélité qui, au départ, ne voulait être  que passagère et ignorée des autres.

    Trop souvent l’amour ne sait pas résister aux cyclones ou aux sécheresses de la vie conjugale parce que la passion ne prend plus le temps de se déclarer ou que les échanges sont devenus trop monotones.

    Prenons garde : nous n’avons qu’une seule vie pour vivre un maximum d’amour.

    L’adolescence est le temps par excellence pour apprendre à  son corps et à son cœur  à aimer dans la durée. A butiner et à s’essayer entre copains et copines, c’est ne pas donner à son cœur des assises solides pour un choix éclairé.

    La pornographie ne peut que susciter que des curieux constamment insatisfaits.

    Vive l’élégance et la coquetterie pour se mettre en valeur mais cela peut susciter aussi toute une stratégie pour être remarquée, complimentée et invitée à se retrouver dans une relation qui débouche sur une plus grande intimité.

    Les activités dans le monde du travail peuvent occasionner des rencontres où l’on se découvre des affinités plus agréables ou excitantes que celles que l’on a avec le conjoint à domicile.

    Il n’y a pas lieu de s’attarder sur les séquelles de l’infidélité, elles sont bien connues :

                                                 

    • Cœurs blessés.
    • Familles meurtries.
    • Hausse constant du nombre de divorces : de 2013-2017, 13 804 pétitions de divorces ont été logées.
    • Énergies gaspillées dans des amours qui coutent cher.
    • Réputations salies.

    Que ce mois de la St. Valentin 2018 nous invite à une consigne bien positive : témoigner qu’un amour fidèle peut être passionné à partager et passionnant à vivre.

    14/02/2018 Monique DINAN