• Sensibilisation contre les grossesses précoces

    Sensibilisation contre les grossesses précoces
    1. Selon les dernières statistiques, le nombre de grossesses précoces ont
    augmenté considérablement ces deux dernières années. Est-ce que MAM en
    dehors d’aider les mamans, travaille sur une campagne de sensibilisation
    contre la grossesse précoce ?
    MAM considère que c’est aussi important de prévenir les grossesses précoces que
    d’accompagner les jeunes qui attendent bébé alors que les plus jeunes qui
    viennent chez nous n’ont que 13-14 ans. Au cours des 24 dernières années nous
    avons travaillé plusieurs programmes d’éducation à une sexualité positive pour
    éduquer (1) les parents, (2) les jeunes du primaire et (3) les adolescents à
    comprendre pourquoi il faut prendre letan pou kontan. Il y va de leur équilibre,
    du climat familial, des bons soins au bébé qui s’annonce et qui a besoin d’être
    aimé par des parents qui l’ont désiré et qui sont bien préparés à l’accueillir.
    Si Oui. Comment se déroulent ces campagnes ?
    MAM ne voit pas se renouveler son équipe de volontaires – des hommes et des
    femmes dynamiques de 21- 45 ans pour passer ce message important. En 1918 et
    en 1919, nous avons voulu organiser une journée d’échanges et de formation avec
    un programme bien étoffé afin de permettre un libre échange de paroles et de
    suggestions. Nous l’avons annoncé dans la presse, mais cela a été la grande
    déception. Ceux contactés étaient trop pris, d’autres pas intéressés. MAM sait le
    travail à faire avec un langage adapté pour chaque milieu - parents, écoliers,
    adolescents - mais veulent-ils seulement prendre le temps de parler d’amour et de
    sexualité de façon positive. Voilà pourquoi nous nous retrouvons avec tant de
    violence et de familles éclatées.
    2. Est-ce que vous dispensez des cours d’éducation sexuelle dans les écoles à
    travers l’ile ? Si oui. Dans combien d’écoles ?
    D’une part, il est très rare que les écoles nous invitent et, d’autre part, nous
    n’avons pas des jeunes animateurs qualifiés pour donner ces cours. Quand ils sont
    jeunes, ils doivent gagner leur vie et de plus qui paiera pour leur transport ?

    3. Lors des campagnes de sensibilisation de quoi parlez-vous exactement ?
    Toi l’homme qui transmets la vie et qui détermine le sexe de ton enfant ; connais ton
    corps et comment il fonctionne ; comprends que les pulsions qui t’habitent sont des
    signes de bonne santé, ne le fatigue pas avec trop de masturbation ; connais tout ce

    que la loi prévoit pour celui qui met une fille de moins de 16 ans enceinte et les
    poursuites judiciaires que cela va entrainer. Drogue, abus de sexe et d’alcool vont
    pourrir ton avenir. Comment ? Pourquoi ? Quel papa veux-tu devenir pour tes
    enfants ? Quelle famille veux-tu construire pour les 50 années que tu vas vivre après
    tes 20 ans ?
    Toi la femme, connais ton corps avec son cycle de fertilité. Tu peux déterminer
    exactement quand tu peux te retrouver enceinte mais que voudrais-tu offrir au bébé
    qui va complètement envahir ta vie. Comment vas-tu développer ton cœur de
    maman avec une grossesse non désirée ? Connais comment fonctionne le corps de
    l’homme. Apprends que les pulsions de l’homme sont fortes et difficiles à contrôler
    quand les caresses et les baisers se multiplient. Difficile pour lui de pouvoir s’arrêter
    et ne pas avoir une relation sexuelle.
    L’amour a besoin de fidélité et de stabilité pour grandir. Quel type de famille veux-tu
    construire ?
    Les corps de l’homme et de la femme sont différents mais complémentaires, leur
    cœur s’exprime aussi différemment ; la femme attend caresses, tendresse et gâteries
    alors que l’homme est habité par des pulsions rapides et fortes. Il faut du temps pour
    bien se connaitre et se compléter dans une relation sexuelle afin que tous les deux
    trouvent du plaisir.
     Est-ce que vos campagnes sensibilisent uniquement les filles ?
    o Non ; c’est vital que les garçons soient aussi informés. Il nous arrive quand on
    prend le temps de réunir les jeunes d’une même région de finir par un partage
    avec filles et garçons ensemble. Un livre en couleurs bien illustré pour les jeunes
    publié par MAM a pour titre »

    o « Grossesses précoces
    o Garcons et filles tous deux concernés
    o Pran letan pou Kontan »

    Un autre livre a pour titre « Merci papa »

    Réponses aux questions du Journal Zordi février 2020

    10/03/2020 Monique DINAN