• Les pro-avortement l’emportent

    Décision « historique » en ce 12 juin 2012 :  50 députés se sont prononcés pour, 14 députés contre, 1 abstention et 4 députés absents du pays. La dépénalisation de l’avortement qui n’avait figuré sur aucun programme gouvernemental a été votée au Parlement. Reconnaissons que cette décision a été prise à l’issue d’un exercice parlementaire transparent où les députés ont eu à déclarer ouvertement leur credo et motiver les décisions de voter pour ou contre.

    Ils/elles se sont faits les champions des femmes pauvres qui ne peuvent se payer un avortement ici ou à l’étranger. Pour de nombreux politiciens, les pauvres ont toujours bon dos …

    Ils/elles ont brandi les faux chiffres des 18 000 à 20 000 avortements alors qu’à la Réunion (département français avec le plus fort taux d’avortements) où toutes les facilités sont prévues pour rendre accessibles les avortements, les chiffres officiels n’ont jamais dépassé les 6 000 avortements

    Avortements
    Chiffres de Maurice comparés à ceux d’autres pays

     

     

    Population

    totale en milliers

    Nombre

    Approximatif

    avortements

    Nombre

    Avortement

    par 1 000 de population

    Angleterre

    58 600

    180 000

    3,1

    France

    60 000

    120 000

    2,0

    Réunion

         716

    4 500

    6,3

    Ile Maurice

      1 200

    20 000 ??

    16,7

    .

    Ils/elles ont voulu rénové une loi trop vieille qui empêche de tuer.

    Ils/elles ont largement bénéficié du support d’une presse mauricienne largement acquise en faveur de la loi Varma ayant pour but de soutenir les arguments de Me Premila Patten devant la CEDAW.

    Il reste à la Présidence de notre République de se prononcer…

    Nous nous devons de souligner le contexte social de ce vote « historique » dans notre pays où toutes les formes de violence s’installent de plus en plus.

    Le dimanche 10 juin a vu l’émouvant enterrement d’une jeune de 17 ans tuée de façon brutale par son beau-père, dans un douloureux contexte familial de famille recomposée. C’est au cours de ces mois de mai-juin que se déroule le jugement de ceux qui sont accusés de l’assassinat de la jeune irlandaise lors de son voyage de noces.

    Les agressions sexuelles se multiplient, mêmes les femmes âgées n’étant plus à l’abri.

    Le mal-être des adolescents se fait de plus en plus sentir : 5 suicides et 20 tentatives de suicide répertoriés dans ces six premiers mois de l’année 2012.

    Sur nos routes, une violence qui fauche jeunes et vieux à toute heure du jour et de la nuit.

    Le climat social actuel privilégie le droit d’être : ce que je veux, je le fais … je le prends…

    Ce qui me dérange, je m’en débarrasse.

    Mon choix, c’est mon droit.

    C’est au nom du libre choix de la femme que les pro-avortement peuvent désormais crier victoire et de se dire qu’ils/elles ont enfin gagné !

    C’est au nom du respect de l’enfant à naitre que les pro-vie pourront continuer à témoigner que l’amour peut arriver à vaincre des montagnes de difficultés, que l’amour réchauffe les corps et les cœurs déjà meurtris et donne des ailes à l’avenir.

    Que les jeunes de notre République viennent de l’avant pour que, par réaction à ce vote « historique », ils deviennent des acteurs et des messagers pro-vie, pro-paix, pro-amour vrai et pro-familles heureuses parce que solides.

    12/06/2012 Monique DINAN