• Francois: un mois d’octobre marial

    L’appel du Pape Francois

    Après la prière pour la Syrie en septembre, un mois d’octobre très marial

     

    La Syrie a été à la pointe de l’actualité internationale au cours du mois de septembre. Ce pays du Moyen-Orient déjà déchiré depuis deux ans par une dramatique guerre civile entre sunnites et chiites était au banc des accusés… fallait-il une frappe internationale pour la punir d’avoir fait usage des armes chimiques ? Les USA et la France ont brandi sérieusement cette menace. Les pourparlers internationaux se prolongent encore pour décider des pressions à exercer pour que non seulement cesse la guerre civile mais aussi et surtout pour faire la leçon aux autres pays susceptibles d’employer les armes chimiques. Il y va de l’avenir de l’humanité.

     

    La Syrie a aussi été au cœur de la prière internationale au mois de septembre, le Pape Francois ayant invité l’Église catholique et les autres religions à effectuer une journée de prière et de jeûne le 7 septembre. Le Pape avait lui-même présidé une veillée de prière de 19.00 à minuit à la place Saint-Pierre sans pouvoir prévoir que la question de la frappe internationale allait être au cœur de l’agenda des autorités mondiales. Le dialogue et la négociation semblent avoir eu depuis gain de cause.

     

    Voici que ce mois d’octobre devient un mois particulièrement dédié à la Vierge Marie, le pape demandant que le 13 octobre, le monde entier soit consacré au Cœur Immaculé de Marie, au pied de la statue de Notre-Dame de Fatima, transportée spécialement du Portugal à Rome pendant vingt-quatre heures.

    A Fatima, au cœur du Portugal, la Vierge est apparue en 1917, durant la 1ère Guerre Mondiale, en six occasions du 13 mai au 13 octobre, à trois enfants – Lucie n’avait que 10 ans, Francisco 9 ans et Jacinthe 7 ans – pour transmettre à travers eux le message de prier le chapelet et de consacrer le monde à son cœur Immaculé pour que règne la paix. Ce message de Fatima tellement ignoré et combattu au début s‘est imposé au fil des décennies. Les Papes Paul V1 en 1967, Jean-Paul 11 en l’an 2000 et Benoit XV1 en 2010 ont reconnu officiellement l’authenticité de ces apparitions et ont souligné l’importance de la prière pour contrer l’athéisme moderne, dans un monde qui veut s’organiser sans faire de la place à Dieu.

    Dieu  respecte notre liberté, Il nous laisse choisir entre le mal et le bien, mais Il voudrait nous protéger de toutes souffrances que le mal nous attire. Les apparitions et signes surnaturels qui surprennent croyants et non-croyants ne viennent pas en fait contredire le contenu de la foi mais convergent vers l’essentiel du message du Christ: l’amour de Dieu Père qui invite hommes et femmes à la conversion. Marie,  en maman attentionnée et soucieuse de l’avenir de ses enfants, veut nous protéger de toutes les souffrances que nos péchés vont nous apporter à nous et à nos proches.

     

    Le message de Fatima est un appel déchirant à la conversion et à la pénitence. Le Pape le Jean-Paul 11 l’exprime dans les termes suivants :« Ne disons pas que c’est Dieu qui ainsi nous punit; au contraire, ce sont les hommes qui préparent eux-mêmes leur châtiment. Dans sa sollicitude, Dieu nous avertit et nous incite à prendre le bon chemin, respectant la liberté qu’il nous a donnée »…

     

    D’où l’imploration à Marie :« Marie, Mère des hommes et des peuples, toi qui connais toutes leurs souffrances et leurs espérances, toi qui ressens d’une façon maternelle toutes les luttes entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres qui secouent le monde, accueille l’appel que, dans l’Esprit Saint, nous adressons directement à ton cœur, et embrasse dans ton amour de mère et de servante du Seigneur, ceux qui ont le plus besoin de ta tendresse et aussi ceux dont tu attends toi-même d’une façon particulière qu’ils s’en remettent à toi. Prends sous ta protection maternelle toute la famille humaine que, dans un élan affectueux, nous remettons entre tes mains, ô notre Mère. Que vienne pour tous, le temps de la paix et de la liberté, le temps de la vérité, de la justice et de l’espérance ».

    Voici que le week-end du 13 octobre, des activités mariales sont prévues de par le monde pour consacrer le monde au Cœur Immaculé de Marie et prier pour la paix, comme l’a demandé Marie à Fatima. Les forces du mal sont très présentes dans le monde contemporain ; d’où l’importance de témoignages forts d’espérance, de solidarité, de la part de ceux qui sont  prêts à donner leur vie pour contrer la douleur, l’injustice, l’ignorance, la violence.

    D’où l’importance d’une l’Eglise évangélisatrice qui apporte la lumière et construit la paix.

    D’où l’offensive spirituelle du Pape Francois qui invite tous à la prière pour la paix en ce mois d’octobre.

    Monique Dinan

    Publié dans Le Mauricien du 2 octobre 2013

    02/10/2013 Monique DINAN