• 2016 : année pleine de surprises

    L’année qui se termine a été marquée par une série de surprises dans les sphères de la politique et de l’économie, aussi bien dans le monde international que dans notre république mauricienne. Et, comme s’il fallait leur emboiter le pas, la sphère religieuse mauricienne a, elle aussi, connu la surprise du grand honneur du cardinalat attribué à l’évêque de Port-Louis. L’article que voici souhaite rappeler les événements de cette année qui sont susceptibles d’influencer la politique ou l’économie mauricienne ou les deux à la fois. Il s’agit d’événements aussi bien internationaux que nationaux. Dans un deuxième temps, nous analyserons les causes possibles de ces divers événements, ainsi que les conséquences qu’elles pourraient entrainer.

    LIRE PLUS →

    27/11/2016 Pierre DINAN
  • BUDGET 2016/2017 : C’est à l’œuvre que l’on reconnait l’artiste

    C’est un budget bien enrubanné que nous a présenté le ministre des Finances, le 29 juillet dernier. Belle présentation des documents, avec les explications symboliques transmises par Mauritius Finance, habile outil de communications utilisées pour mettre la population dans l’ambiance. Longue liste des dix nouvelles orientations stratégiques proposées pour l’avènement de la nouvelle «ère de développement».

    LIRE PLUS →

    07/08/2016 Pierre DINAN
  • In Memoriam

    En voyant ce titre, le lecteur aura sans doute pensé à la nécrologie d’un illustre personnage, mais ce n’est pas le cas. Il s’agit, en fait, de l’Accord de non-double imposition fiscale entre l’Inde et Maurice. Certes, il n’est pas trépassé, mais il est menacé de dépérissement, tandis qu’un pontage serait bienvenu pour son cœur transpercé –le fameux article 13 portant sur les droits de taxation des plus-values. L’annonce de la modification de l’accord a créé un choc, d’abord chez les opérateurs de services financiers extraterritoriaux (global business) mais aussi chez les analystes et observateurs de l’économie mauricienne. D’ailleurs, la célèbre agence de notation, Moodys, a promptement mis le doigt sur les risques d’instabilité financière qui pourraient en résulter. En effet, il y a lieu de rappeler l’impact des flux du global business sur la balance des paiements. En 2014-2015, par exemple, les flux nets positifs (entrées versus sorties) de capitaux sous ce titre ont atteint 164,9 millions de roupies, alors que le surplus de la balance des paiements n’a été que de 15,1 millions. Autrement dit, si ces flux nets du global business n’avaient pas été enregistrés, la balance des paiements aurait été au rouge, à la hauteur de 149,8 millions qu’il aurait fallu puiser des réserves en devises étrangères. Cela donne beaucoup à réfléchir, à un moment où nos exportations de marchandises semblent stagner. La barre doit être redressée avec vigueur, faute de quoi nous risquons d’avoir à moduler le taux de change de la roupie.

    LIRE PLUS →

    31/07/2016 Pierre DINAN
  • Brexit: break up!

    Les séparatistes ont donc remporté la victoire au référendum du 23 juin dernier. Mais quel est le profil de ces coalisés qui veulent ainsi tourner le dos à l’Union Européenne ? Selon les nombreux commentateurs et observateurs, ce sont majoritairement des aînés et des personnes d’âge mur, des agriculteurs et des travailleurs, des individus avec peu ou pas de formation, bref en gros des citoyens n’ayant pas beaucoup de prise sur les leviers du pouvoir et du business.

    LIRE PLUS →

    30/06/2016 Pierre DINAN
  • Brexit : make or break ?

    Le référendum auquel sont conviés les Britanniques le 23 juin 2016 les place devant un choix cornélien : rester au sein de l’Union Européenne ou en sortir (statu quo ou brexit) ? D’un côté comme de l’autre, c’est un choix de nature irréversible. C’est ce qui explique, sans doute, pourquoi la température est montée au sein de l’électorat britannique, au point de mener à l’horrible assassinat de la députée Jo Cox.

    LIRE PLUS →

    01/06/2016 Pierre DINAN
  • En attendant le budget 2016-2017

    La République de Maurice est un membre à part entière du Fonds Monétaire International (FMI). A ce titre, elle doit, chaque année, accueillir une équipe d’experts de cette institution, leur rôle étant de faire un constat de l’économie du pays, de proposer des solutions aux problèmes en cours et des stratégies pour l’avenir. Tout ceci se fait en vertu des dispositions prévues à l’article IV des règlements du FMI. C’est ainsi que la dernière visite au titre de cet article IV a eu lieu en décembre 2015, et que le rapport issu de cette visite a été rendu public le 17 mars dernier.

    LIRE PLUS →

    01/05/2016 Pierre DINAN
  • ECONOMIE MAURICIENNE: Les défis à relever en 2016

    En ce début d’année, nombreux sont ceux qui se posent la question de savoir quelles sont les perspectives économiques pour Maurice en 2016. Question légitime certes, surtout après les espoirs non réalisés en 2015. Voilà pourquoi il convient de commencer par établir un état des lieux de l’économie à la fin de 2015. Cela devrait permettre un éclairage sur les points forts et les points faibles à ce jour, ce qui est essentiel avant de se lancer dans un exercice de prospection sur les défis à relever en 2016 pour que l’économie atteigne de nouveaux paliers.

    LIRE PLUS →

    24/01/2016 Pierre DINAN